Puede usar las teclas derecha/izquierda para votar el artículo.Votación:1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (1 votos, promedio: 1,00 sobre 5)
LoadingLoading...

Sante

Des scientifiques affirment que le SRAS-CoV-2 peut rester contagieux à l’extérieur jusqu’à 24 heures

Vienne / Le coronavirus SRAS-CoV-2, qui provoque la covid-19, peut rester infectieux jusqu’à 24 heures à l’extérieur pendant les mois d’hiver, selon une étude de l’Université de médecine vétérinaire de Vienne (Vetmeduni).

La recherche, sur laquelle l’Université a rendu compte ce lundi dans un communiqué, analyse l’effet du rayonnement ultraviolet (UV) naturel émis par le soleil sur les coronavirus, à la fois sur les surfaces et dans les aérosols, puisqu’elle a, en principe, le potentiel de les rendre inoffensifs.

Le soleil réduit les infections en été …

Mais cela dépend principalement du lieu et de la saison de l’année: à Sao Paulo (Brésil), par exemple, «seulement un dix millième de tous les coronavirus survivent chaque jour en plein air tout au long de l’année, tandis qu’à Reykjavik (Islande) cette forte influence ne se produit qu’en juin et juillet », rapporte la note.

Pour mesurer la relation entre le rayonnement solaire et la désactivation du SRAS-Cov-2, les scientifiques ont combiné des données satellitaires sur la quantité de rayonnement ultraviolet atteignant la Terre avec les informations disponibles sur l’efficacité de ce type de rayonnement dans le coronavirus.

Selon Alois Schmalwieser, le chercheur qui a mené l’étude, la désinfection par rayonnement solaire est “très efficace en aérosols” en extérieur, puisqu’elle n’a pas non plus d’alternative.

“Le virus n’est pas très sensible à la température: il faudrait 50 ou 60 degrés Celsius (pour le désactiver), des températures que l’on ne trouve que dans le désert”, a expliqué le chercheur à l’EFE.

Dans les cas d’infection de personne à personne, cependant, le rayonnement ultraviolet aurait peu d’effet, car le transfert du virus est beaucoup plus rapide que son inactivation.

… mais pas en hiver

Pendant les mois les plus froids de l’hiver, lorsqu’il y a moins d’heures de soleil et que les nuages ​​recouvrent fréquemment le ciel, l’effet désinfectant des rayons ultraviolets est considérablement réduit, en particulier dans les pays d’Europe du Nord et du centre.

Selon les estimations des chercheurs, si en avril 2020 – juste après la première vague de la pandémie – le rayonnement solaire avait un grand effet sur la stérilisation du coronavirus sur tout le continent européen, cette influence sera bien moindre en décembre.

“Dans des pays comme le Portugal ou l’Espagne, la différence ne sera pas aussi grande qu’à Vienne, où nous avons un ciel nuageux de novembre à février”, précise Schmalwieser.

Le prochain objectif des scientifiques est de calculer la relation exacte entre le nombre d’infections et l’effet du rayonnement solaire.

Pourtant, Schmalwieser pense que la plus grande capacité de survie du virus à l’extérieur pendant les mois d’hiver pourrait être compensée par une plus longue durée à l’intérieur, car le froid empêche moins les gens d’entrer dans la maison (bien qu’il soit connu ils produisent plus d’infections dans des endroits fermés). (17 novembre 2020, EFE / PracticaEspañol)

(Traduction automatique)

Actualités liées en vidéo (mars 2020):


Comprensión

Lee la noticia y responde a las preguntas

Congratulations - you have completed Lee la noticia y responde a las preguntas.

You scored %%SCORE%% out of %%TOTAL%%.

Your performance has been rated as %%RATING%%


Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Question 1
El texto trata de...
A
cómo se originó la COVID-19.
B
un estudio de la COVID-19 relacionada con la radiación solar.
C
los peligros que tiene la radiación solar.
Question 2
En el texto se dice que...
A
el efecto desinfectante de la radiación ultravioleta es mayor durante el invierno.
B
se midió la radiación ultravioleta para ver lo efectiva que es esta frente al coronavirus.
C
se desmiente que la radiación ultravioleta pueda tener un efecto desinfectante.
Question 3
Según el texto...
A
se desmiente que el SARS-CoV-2 pueda seguir siendo infeccioso al aire libre si pasan solo un par de horas.
B
se considera que este virus puede permanecer más tiempo en los espacios abiertos durante el invierno.
C
el coronavirus se desactivaría fácilmente con temperaturas inferiores a los 30 grados centígrados.
Question 4
Leyendo el texto entendemos que...
A
se ve innecesario averiguar la posible relación entre el número de infecciones y el efecto de la radiación solar.
B
se pone en duda que el virus pueda transferirse de forma rápida.
C
se registran más contagios en espacios cerrados que en espacios abiertos.
Question 5
Según el vídeo...
A
el virus puede sobrevivir en superficies en las que hayan caído gotitas respiratorias contaminadas.
B
se desmiente que la temperatura pueda influir en el tiempo de superviviencia del virus.
C
el coronavirus puede sobrevivir en el aire más de 30 horas.
Une fois terminé, cliquez sur le bouton ci-dessous. Toutes les questions que vous n'avez pas complétées sont marquées comme incorrectes. Obtenir les résultats
Il y a 5 questions à compléter.

Noticias al azar

Multimedia news of Agencia EFE to improve your Spanish. News with text, video, audio and comprehension and vocabulary exercises