Puede usar las teclas derecha/izquierda para votar el artículo.Votación:1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (Sin votaciones aún)
LoadingLoading...

Culture

Dix romans récents pour les vacances d’été

Madrid / La lecture et les livres nous ont accompagnés pendant l’enfermement et maintenant, au début de l’été, l’actualité éditoriale se multiplie après les mois de “pause” par la fermeture des librairies.

Voici dix nouvelles propositions récemment publiées à lire au cours des prochains jours de vacances.

1 .- “El ghetto interior”, par Santiago Amigorena (Random House Literature) .- Finaliste des trois grands prix des lettres françaises l’année dernière, le roman raconte l’histoire du grand-père de l’auteur, Vicente Rosenberg, un juif qui a abandonné La Pologne dans les années vingt et s’est installée à Buenos Aires, et le sentiment de culpabilité qui l’a accompagné tout au long de sa vie.

2.- “Ava at night”, de Manuel Vicent (Alfaguara) .- Une histoire qui se déroule dans l’Espagne du début des années 1960 qui, à travers un jeune cinéaste en herbe qui veut rencontrer Ava Gardner, dépeint le contraste entre nuits glamour dans un Madrid visité par des stars hollywoodiennes et des citoyens plongés dans la répression d’une dictature franquiste qui commence à voir les premiers vents du changement.

3.- “L’énigme de la salle 622”, de Joël Dicker (Alfaguara) .- Après ses romans à succès “La vérité sur l’affaire Harry Quebert”, “Le livre de Baltimore” et “La disparition de Stéphanie Mayer”, l’écrivain raconte une histoire pour la première fois dans sa Suisse natale et entre dans ce complot de pouvoir, de trahison et d’envie comme l’un des protagonistes.

4.- «La entrometida», de Muriel Spark (Blackie Books) .- Premier titre d’une nouvelle collection dédiée à cet auteur britannique, l’une de ses œuvres les plus amusantes et transgressives. Il y raconte l’histoire de Fleur Talbot doit survivre dans le Londres chic et macho après la Seconde Guerre mondiale.

5.- «El mal de Corcira», de Lorenzo Silva (Destination) .- Dixième volet de la série de romans policiers mettant en scène le couple emblématique de la Garde civile créé par Silva qui, à cette occasion, devra résoudre le meurtre d’un homme qui se révèle être un ancien collaborateur de l’ETA. L’histoire remonte à 30 ans et montre le passé de Bevilacqua dans la lutte contre le gang terroriste.

6.- «Hommage à Blenholt», de Daniel Fusch (Automatique) .- Écrit en 1936, ce roman est publié pour la première fois en espagnol, dessinant la vie dans les maisons de quartier des premiers immigrants juifs installés à Williamsburg, racontée à partir du opticien de Max Balkan, un jeune homme séduit par les promesses du rêve américain.

7.- «Les empreintes du silence», de John Boyne, (Salamandre) .- L’écrivain John Boyne, auteur de «Le garçon en pyjama rayé», plonge pour la première fois dans son Irlande natale dans ce roman sur la abus sexuel de mineurs avec lequel il voulait faire “une étude de la manière dont l’Église a traité la société et ceux qui y travaillent”.

8.- «Petites femmes rouges», de Marta Sanz (Anagramme) .- Marta Sanz clôt la trilogie du détective Arturo Zarco disséquant les histoires sur la mémoire: un roman noir et politique dans lequel il veut revendiquer la littérature comme territoire de jeu et transgression.

9.- «Ne demandez jamais son nom à un oiseau», par Andrés Ibáñez (Galaxie Gutenberg) – Une histoire d’amour et une autre de violence se mêlent à ce mystère «thriller» qui rend également hommage aux maîtres de la littérature espagnole. horreur comme Lovecraft ou Chambers.

10.- “Territoire de lumière”, par Yuko Tsushima (Impedimenta) .- Un roman sur l’abandon, le désir et la transformation dans lequel la défunte écrivaine japonaise raconte l’histoire d’une bibliothécaire qui doit commencer une nouvelle vie avec sa fille deux ans quand son mari leur demande de se séparer. (29 juin 2020, EFE / PracticaEspañol)

(Traduction automatique)

 

Noticias al azar